Le Pulp Kitchen, le restaurant du bien-manger

Nous l’avions découvert lors de la soirée Yelp fête le Printemps, il nous fallait le tester : le Pulp Kitchen a ouvert ses portes en fin d’année dernière et commence à faire parler de lui !

Restaurant et salon de thé, le Pulp Kitchen propose une cuisine bio et de saison, sans gluten et sans lactose : le rêve pour les végétariens, les personnes intolérantes et toutes celles qui font attention à la qualité de leur alimentation. Le restaurant s’impose une charte très stricte : choix de produits bio et locaux, cuisson basse température des produits pour préserver les nutriments, sucres et sels naturels, tout est fait pour retranscrire dans l’assiette le meilleur de la nature.

La salle du Pulp Kitschen

La salle du Pulp Kitschen

Déco vintage et raffinée, service discret mais prévenant, le lieu a un charme certain. Commençons par un petit apéritif, avec boissons bio bien évidemment.

Originalité du resto : pas de carte mais un menu avec un seul plat chaque jour, en version « Carne » ou Végé » : un parti pris risqué mais gage de fraîcheur des produits !

Nous optons pour la formule plat + dessert ce soir-là (19€ en version végé, 21€ en version carné) : une galette végétale ou une ballottine de carrelet, avec ses légumes de saison.

Le plat végé : galette végétale au pesto de tomates séchées, coulis vert ravigote et légumes de saison

Le plat végé : galette végétale au pesto de tomates séchées, coulis vert ravigote et légumes de saison

Belle découverte quand les plats arrivent, les assiettes sont joliment présentées, avec une jolie palette de légumes et de couleurs. On sent que ça va bousculer nos habitudes alimentaires ! Et… petite déception dès la première bouchée, les saveurs sont fades, les textures un peu pâteuses, la sauce insipide. Malgré la qualité évidente des produits et le soin apporté à la réalisation du plat, il faut le dire, on ne prend pas de plaisir à manger notre repas. Peut-être que les légumes de saison (navet, chou, endive, carotte, brocoli, betterave…) ne sont simplement pas notre came aussi. L’avantage, c’est que notre assiette nous fait découvrir de nouvelles saveurs, habituées que nous sommes aux légumes plus consensuels.

Le plat carné: ballotine de carrelet au pesto de tomates séchées, coulis vert ravigote et légumes de saison

Le plat carné: ballotine de carrelet au pesto de tomates séchées, coulis vert ravigote et légumes de saison

Tant pis, on se rattrapera sur les desserts ! Tarte au citron meringuée, mousse au chocolat et bananes fraîches, carrot cake, moelleux au chocolat noir, le choix est varié :

Le carrot cake

Le carrot cake

Visuellement, tout ça est très joli mais au moment de goûter, c’est un peu la catastrophe : le carrot cake est ultra sec, la tarte au citron et le moelleux sont fades. La mousse est quant à elle correcte. On aime le fait-maison, les produits bio, la nourriture saine, mais on veut aussi de la gourmandise !!

La tarte au citron meringuée

La tarte au citron meringuée

Petit débat à notre table : peut-on recommander un resto où l’on ne s’est pas régalé ? On pense que oui, pour trois raisons :

  • nous, on est d’incorrigibles gourmandes élevées à la cuisine au beurre, aux frites (au maroilles et à la cassonade…), on aime manger trop gras, trop sucré, trop salé, on aime ressortir du resto le ventre (trop) plein ! Nous ne sommes peut-être simplement pas assez habituées aux saveurs simples, brutes des aliments !
  • unique en son genre à Lille, le concept est poussé jusqu’au bout, les valeurs éthiques défendues par les patrons assumées dans chaque détail : ça force le respect !
  • un seul plat, c’est trop peu pour se faire une idée (vraiment un grand risque à notre sens), on est peut-être juste mal tombées ce soir-là ! D’autant que nous nous étions vraiment régalées lors de la soirée Yelp (un tartare de saumon/pommes vertes notamment qui nous hante)

La conclusion, c’est peut-être le restaurant qui la donne lui-même, avec cette inscription d’Hippocrate sur le miroir : « Que ton aliment soit ta seule médecine » : Le Pulp Kitchen défend une vision originale de la gastronomie, qui ne passe seulement par le plaisir des sens mais aussi par la satisfaction de respecter son corps et la nature : on l’avoue, nous avons une approche plus égoïste des choses, mais c’est toujours intéressant de s’ouvrir un peu l’esprit !

Avis aux végétariens qui passent sur ce blog : on aurait bien besoin de votre avis pour éclairer nos papilles !

Pulp Kitchen
106 rue de l’Hôpital Militaire, Lille
03 28 14 18 59
Ouvert le mardi, mercredi et jeudi de 12h à 18h30 – le vendredi et samedi de 12h à 22h30
Site web
Agrandir le plan

Partagez ce billet !

4 réflexions sur “Le Pulp Kitchen, le restaurant du bien-manger

  1. Un avis de végétarienne ? C’est parti !
    J’ai mangé deux fois au Pulp Kitchen. Et j’ai adoré. D’abord, parce que les légumes sont tels que je les aime : locaux, bio, et plein de goût. Leur goût, brut et complexe, pas celui de la sauce ou des condiments.
    Alors c’est vrai que si on est habitué à du très salé, du très relevé, peut-être que c’est inhabituel. Mais c’est une véritable éducation au goût !
    Par contre, à l’exception des cookies aux baies de goji, je n’ai pas été conquise par les desserts non plus. Mais je crois que j’aime les desserts assez sucrés, et que sans lactose ni gluten, ce n’est pas facile de faire quelque chose de classique…

    • Merci pour ton avis ! Ça confirme ce qu’on en a pensé. Personnellement, j’adore les légumes et je suis plutôt curieuse en matière d’alimentation, donc c’est certainement la cuisson qui ne m’a pas convenu, trop brute. Et oui, pas facile de faire des desserts gourmands quand on est intolérant au lactose ou au gluten. C’est pour toutes ces raisons qu’on les « pardonne », on y reviendra je pense.

  2. C’est marrant, j’ai eu exactement le même ressenti. Je ne me suis pas « régalée » car je ne suis pas du tout habitué à ce type de plat. Le mot brut est vraiment bien choisi pour décrire ce qui est servi. J’ai découvert des saveurs (et des légumes aussi il faut l’avouer…), j’ai aimé la cuisson et forcément la présentation, il y a un vrai travail derrière chaque assiette qui est servi. Mais oui il me manquait un petit quelque chose, et je pense que c’est très certainement la matière grasse 🙂 Ca dépend réellement de « l’éducation culinaire » que l’on a eu. Le jour où j’y suis allée c’était avec plusieurs Yelpeurs lors d’un CMYE et les avis étaient totalement partagés en fonction des habitudes de chacun. Je suis tout de même contente d’avoir découvert des aliments présentés de manière aussi simple.

    • Contente de voir que ça n’était pas juste une vue de notre esprit ! On attend l’été, pour y goûter des fruits et légumes plus dans nos goûts du coup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *