Le Bol d’Or, direction le Vietnam

Ce n’est pas parce que le blog s’appelle Maroilles & Cassonade qu’on ne goûte que de la cuisine du terroir nordiste ! D’ailleurs il serait peut-être temps qu’on s’y attarde, car pour l’instant, le carnet d’adresse est vide sur ce chapitre. Ce soir là, nous voulions visiter le Vietnam et sa cuisine haute en saveur. Direction Le Bol d’Or, en plein Wazemmes.

La devanture du Bol d'Or

La devanture du Bol d’Or

Le restaurant ne paie pas de mine mais propose une carte on ne peut plus fournie. Prévoyez un bon quart d’heure pour faire votre choix, parmi les innombrables propositions : potages, marmites, sautées, raviolis, nems… ici la cuisine vietnamienne se décline sous toute ses formes, on déjà du mal à s’y retrouver ! L’aide du patron tombe à pic, et nous choisissons.

Le Pho spécial du chef (8,50€)

Le Pho spécial du chef (8,50€)

Le plat national vietnamien, c’est le phở (avec l’accent rigolo, oui oui) : une soupe de nouilles de riz, composée de morceaux de lamelles de bœuf type rumsteck, mijotés en bouillon pendant des heures pour révéler toute la tendresse des morceaux. Le tout assaisonné d’herbes typiquement asiatiques, comme la coriandre, le basilic thaï, la ciboulette asiatique… Accompagné de pousses de soja, de ngo ngai (surnommé l’herbe à  phở !) et d’un piment oiseau. Reprenez votre respiration, c’est à peu près la recette de ce plat, bien plus subtil qu’il n’y parait ! A la vue comme au goût, il récolte les honneurs : la viande est parfaitement cuite et les herbes relèvent le tout. Allez si il fallait chipoter, les quelques boulettes de bœuf sont caoutchouteuses et le bouillon est un peu fade, quand on compare avec les merveilles phở-esques qu’on peut déguster à Paris…

Marmite de crevettes au lait de coco (11€)

Marmite de crevettes au lait de coco (11€)

La marmite et ses crevettes surnagent dans le lait de coco : de l’avis de Gaëlle, notre fidèle accompagnatrice qui découvrait cette cuisine, c’était très bon ! Dommage qu’il y ait si peu de crevettes et qu’il faille commander le riz à part pour accompagner le plat.

Le potage Bol d'Or au poulet (6,80€)

Le potage Bol d’Or au poulet (6,80€)

Le potage Bol d’Or vient gâcher notre repas : le poulet vraisemblablement surgelé est caoutchouteux, le bouillon trop sucré par l’ananas est rapidement écœurant… Difficile de juger l’authenticité du plat, n’étant pas des connaisseuses de cette cuisine, mais l’aspect industriel de certains ingrédients ne fait définitivement pas honneur à la gastronomie vietnamienne. Côté desserts, ce sera donc beignets de pomme, chè au tapioca lait de coco, et glace café liégeois pour surmonter le traumatisme du potage !

Les desserts : beignets de pomme (4,40€) et chè đậu xanh (3,50€)

Les desserts : beignets de pomme (4,40€) et chè đậu xanh (3,50€)

Le chè đậu xanh est un dessert à base de soja, ici au lait de coco  et agrémenté de graines de tapio (vous savez ces petites perles gluantes sans goût, mais terriblement régressives). L’aspect général n’est pas forcément ragoutant, mais on s’amuse bien, c’est l’essentiel. Malheureusement, le plat a été trop micro-ondé et les perles de tapioca sont molles et agglutinées entre-elles, écœurant à force.

En voilà un repas tout en nuance et en « oui mais ».

En résumé, allez-y si :

    • vous voulez manger à prix riquiqui (10€ le menu du midi) …
    • – … un plat rustique et réconfortant comme le phở vietnamien

Mais ne vous attendez pas :

  • à découvrir les délicatesses de la gastronomie vietnamienne
  • à manger des ingrédients frais au vu de la longueur de la carte !

Le Bol d’Or
18 Rue Jules Guesde, 59000 Lille
03 20 57 88 54

Agrandir le plan

Partagez ce billet !

3 réflexions sur “Le Bol d’Or, direction le Vietnam

  1. Pas de doute, mes papilles ont été surprises par cette cuisine. J’ai beaucoup apprécié le plat à base de crevettes, même si je n’y retournerais pas tous les jours 😉

  2. Ping : Le Chti Long, l'institution asiatique de Lille | Maroilles & Cassonade

  3. J’y vais assez régulièrement depuis longtemps. Je prends généralement un rouleau de printemps (toujours délicieux, frais et fait à la commande me semble-t-il) et un pho (quand c’était la grand mère qui était à la cuisine il était toujours super, maintenant il est plus ou moins bon selon les jours mais toujours très acceptable). Je prends parfois des brochettes, des raviolis vietnamiens (sortes de grosses crèpes farcies de viande et de pousses de soja)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *